L'Épopée de l'ombre

Le rêve de tout fan, entrer comme héros dans l'univers de The Legend of Zelda.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quête du campement Molblin [seul]

Aller en bas 
AuteurMessage
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Quête du campement Molblin [seul]   Lun 19 Fév - 21:27

L'heure de partir pour l'expédition la plus risquée que j'ai menée depuis mon installation sur l'île est arrivée. Les villageois m'ont confié qu'un troisième Molblin était avec eux à leur arrivée, mais qu'il était vite reparti en direction d'où il venait ; ils savent où nous sommes installés. Il faut que je trouve un moyen de les faire partir de l'île... avant qu'ils lancent leur offensive sur le village.

Mon plan est simple, mais facilement adaptable à un retournement de situation. Le sentier grimpant le long de la montagne est dirigé vers l'est. là-haut, je pourrais me positionner juste au dessus du village Molblin, d'où je les surveillerai le temps qu'il faudra. Si une occasion d'infiltrer le campement se présente, je descendrai la paroi de la montagne en rappel, grâce à une solide corde d'une trentaine de mètres de long. Par la même occasion, j'aurais le temps de parcourir et dégager de ses obstacles une bonne partie du chemin menant au bureau de poste abandonné.

Pendant ce temps, les villageois Gorons devront se préparer à pouvoir évacuer l'île à tout moment. Si les Molblins envoient une troupe en direction du village, j'aurais toujours la possibilité de les tirailler du haut de la falaise, grâce à mes bombes, mais je ne pense pas pouvoir les arrêter à moi seul si ils sont trop nombreux.

Il est temps pour moi de débuter l'ascension...


Et voilà... je compte finalement faire une petite dizaine de combats, plus ou moins faciles et donc plus ou moins longs, durant la totalité de la quête, histoire d'atténuer un peu le sentiment de "excuse bidon pour avoir l'épée Biggoron". A propos, par souci de cohérence, j'ai pris une corde avec moi, histoire de ne pas avoir à faire une chute libre de quelques dizaines de mètres. Je ne compte pas l'emprunter pour remonter.


Dernière édition par le Dim 1 Avr - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Mar 20 Fév - 13:20

Peu après que ma progression ait fait totalement disparaître mon village derrière le flanc de la montagne, j'arrivai devant l'entrée d'une grotte. Il s'agissait probablement d'un passage taillé à même la montagne, car je savais que le chemin ascendant reprenait quelques dizaines de mètres plus loin. Allumant ma lanterne, je poursuivai mon chemin. Dans la grotte, j'entendis des petits ricanements sournois... Il fallait s'y attendre. Je ne sais pas si je l'ai déjà dit, mais les monstres adorent ce genre d'endroits obscurs et inhabités pour pulluler.

Je vis une silhouette de Blin, arrivé d'où on ne sait où, fondre sur moi. Ma réaction fut efficace, et mon coup d'épée l'envoya voler ailleurs, tout en lui tranchant ses jambes et un bout du bassin (reste huit). Je sentis trois petites pointes s'enfoncer dans mon postérieur [-1/4 ; 5,25/5,5], mais le seul fait de me retourner violemment fit lâcher son arme à mon second agresseur. Je retirai sans problème l'arme du Blin, et en profitait pour bloquer l'attaque d'un troisième diablotin. Son trident s'enfonca dans mon bouclier, et il me suffit de l'agiter pour le faire tomber au sol et lui donner le coup de grâce (reste 7). Mais, pendant que j'étais abaissé, je sentis les attaques simultanées de trois tridents se briser sur mon dos de pierre [-1/4, 5/5,5]. Ces crétaures sont vraiment stupides... quand je me retournai, je pus constater qu'une avait lâché son trident à cause du contrecoup, une autre était tombé sur le dos, la dernière qui m'avait attaqué observait d'un air incrédule son trident complètement tordu, et que trois nouveaux Blins étaient venus les aider. Avec ma jambe droite, j'écrasai de tout mon poids celui à terre (reste 6) ; l'un des cinq minus restants tenta d'en profiter pour me planter son arme dans ma jambe, mais se reçut un bon coup de pied. Les quatre qui me faisait encore face essayèrent de m'encercler, tout en gardant leurs tridents dirigés vers moi, pour se protéger de toute attaque sournoise. Celui qui partait vers ma gauche dut parer un coup de bouclier avec son trident ; mais il ne put éviter ma lame, qui le traversa de toute part (reste 5). Comme je pouvais m'y attendre, celui qui était parti vers ma droite, et qui était désormais juste derrière moi, me sauta dessus... Je me contentai de m'effondrer sur celui qui me faisait face ; mon agresseur rata son attaque, et un nouveau pauvre Blin fut broyé par mon poids (reste 4). Celui que j'avais envoyé un peu plus tôt était revenu dans la ronde... D'un coup d'épée transversal, j'attaquai deux des monstres à la fois. Le premier parvint à expliquer ; mais le second dut bloquer de toute urgence, et fut désarmé par la surpuissance (relative à des Blins...) de mon assaut. Mon coup d'épée suivant le décapita à moitié ; mais c'était bien suffisant (reste 3). Le Blin derrière moi eut, encore une fois, l'idée luminueuse de se fracasser le trident contre mon dos ; je ne sentis presque rien. Par contre, je sentis bien les trois pointes du trident d'un Blin inopportun s'enfoncer dans la peau de mon crâne [-1/2 ; 4,5/5,5]. Je lâchai mon épée sous l'effet de la douleur inattendue, saisis mon nouvel agresseur et lui brisai le coup à mains nues (fragiles, ces bêtes-là ; reste 2). Les deux restants essayèrent alors de s'enfuir ; je transpercai le plus proche avec mon épée (reste 1), ramassai son trident, et le lancai en direstion de son compagnon, qui tomba. J'abrégeai ses souffrances (reste 0), ainsi que celles de celui que j'ai rendu cul-de-jatte dès le début du combat.

Je retirai le trident planté sur mon crâne ; je saignais un peu. Voilà déjà une bonne chose de faite... je ressortis à l'air libre. Malheureusement, je vis tout de suite qu'un peu plus loin se dressait, en plein milieu du chemin, une paroi apparemment inaccessible. Visiblement, les ennuis ne font que commencer...

C'est accépté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Mar 20 Fév - 19:16

Me voilà donc devant un obstacle inattendu... Le Bureau de Poste était sensé être accessible pour des êtres non ailés. Et me voilà devant un mur de roche abrupt, haut de plus de cinq mètres. Tout à coup, j'entendis une voix du haut de la falaise : "Hé, le Goron, qu'est-ce que tu fais ici ? C'est pas chez toi, à ce que je sache". Je levai les yeux vers la voix, pour me rendre compte qu'une Peste Mojo était apparue. Je répondis :

"_ J'aimerais accéder à la montagne... et si, c'est chez moi, cette île est désormais celle de mon peuple.
_ Vous êtes pas gênés, commenta la créature. Depuis le départ des Piafs, l'île s'est repeuplée. Bon, les nouveaux voisins ne sont pas aussi pacifiques, mais après tout... c'est leur île.
_ Bon, abrège. Connais-tu un moyen de franchir cette paroi ?
_ Bien sûr, dit-il air sournois, sinon je ne serais pas là à me les peler... C'est 100 rubis par personne.
_ Cent rubis ? Et qu'est-ce qu'une Peste Mojo isolée peut faire de cent rubis dans un endroit pareil ? Si encore tu étais à côté d'une ville...
_ Ca ne te regarde pas... allez, file la monnaie."

Le monstre sortit de sa fleur et fit descendre un panier en osier attaché à une corde. J'y versai à contrecoeur les 100 rubis, dont il s'empara d'un air avide après avoir remonté son panier. Il fit ensuite tomber une solide échelle en corde, que j'escaladai avec difficulté et en manquant plusieurs fois de tomber. Il rembobina ensuite son échelle et se réfugia dans sa fleur.

"_ Alors, le gros dur, pas le cran pour me fracasser la tête ?
_ Oh, non, notre installation te causera assez d'ennuis comme ça pour ne pas que j'en rajoute. Bientôt, nous réouvrirons le chemin vers la cité abandonnée des Piafs, et nous construirons un bel escalier en pierre à cet endroit. Tu vas te retrouver au chômage, mon vieux."

La Peste disparut dans sa fleur en proférant quelques jurons. Je poursuivis mon chemin, un sourire satisfait aux lèvres.

100 de mes précieux rubis tombent donc entre les mains de ce radin. A propos, j'ai gagné une épée de base en tuant plus de huit Bokoblins ! Je suppose que je n'ai pas à attendre de validation, puisqu'il n'y a pas eu combat ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Mar 20 Fév - 20:49

J'avais déjà parcouru la moitié du chemin. Mais je savais que mon arrivée au niveau du village Molblin ne représentait que la partie la moins risquée de mon projet... Je sentis alors un liquide visqueux sous mes pieds. Je baissai les yeux : perdu dans mes pensées, j'avais marché par inadvertance sur un nid, en détruisant les gros oeufs qu'il contenait. Déjà que mon espèce est réputée pour sa maladresse, il faut en plus que je sois dans la lune ! Je ne tardai pas à entendre un croassement au-dessus de moi.

Un Condor des Îles fondit sur moi, serres ployées. D'un coup de mon brassard en acier, je lui brisai une patte. Avec des croassements de fureur, mon agresseur ailé recula. Un nouveau cri retentit derrière moi ; un nouvel oiseau, l'autre parent sans doute, partit en piqué en ma direction. Son bec se planta dans la partie rafistolée de mon bouclier, fendant en bois le bout de bois et me faisant modérément mal à la main [-1/4 ; 4,25/4,5]. Un simple mouvement de mon bouclier, et mon ennemi est projeté sur le sol. Un coup d'épée, et il parut passer de vie à trépas. Mais derrière moi, la serre qui restait au premier Condor se serra sur ma tête avec la force du désespoir, et tenta de me renverser [-1/4 ; 4/4,5]. De mon bras droit - celui qui portait le bouclier et le brassard - je tentai de le frapper à l'endroit où je pensais qu'il se situait. Malheureusement, je le ratai, et le Condor commenca à me picorer le crâne [-1/4 ; 3,75/4,5]. Je tentai une seconde frappe, qui cette fois-ci atteint sa cible : le Condor des Îles s'envola de nouveau. Il tenta finalement l'attaque en piqué, mais je me parai le coup avec mon brassard, et son bec se tordit sous le choc. Cette fois-ci, il était à terre... je lui infligeai enfin le coup de grâce. Mais derrière moi, j'entendis un nouveau bruissement d'aile... celui que je croyais avoir tué s'était envolé, tant bien que mal, et fondit sur moi les serres en avant. Je me décalai, et la seule chose qu'il parvint à griffer est la terre de la montagne. D'un coup d'épée, je lui tranchai une aile, et il s'effondrit au sol. Cette fois-ci, il n'aura pas échappé à la mort, et je le décapitai.

Je pris immédiatement conscience de l'inutilité de son combat. Si je n'avais pas écrasé leurs oeufs, les Condors ne m'auraient probablement pas attaqué... et j'aurais évité quelques blessures supplémentaires. La civilisation doit-elle donc tout détruire sur son passage pour pouvoir s'installer ? La cause des Molblins, qui défendent leur île d'une invasion étrangère, est-elle finalement plus juste que la nôtre ? Si c'est le cas... tant pis. Je ne prétend pas être un exemple de morale, et je défendrai mes intérêts et ceux des miens avant tout.


Monstre : 2 Condors des Îles
Expérience : 100
Rubis : 200
Butin : Aucun. Par contre, mon bouclier est de nouveau troué.

Accepté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Mer 21 Fév - 22:30

Je sentis bien que je serai bientôt arrivé au-dessus du village Molblin. En contrebas, je vis un Molblin isolé, à l'affut, visiblement en train de chasser. Sur le sol, je vis une drôle de flaque bleue, que j'enjambai sans m'en préoccuper plus que ça. Après tout, comment une simple flaque de liquide visqueux peut-elle être dangereuse... quelques mètres plus loin se trouvait un ponton en planches de bois d'une longueur d'à peine deux mètres, soutenu en son milieu par un poteau métallique, que j'avais déjà pu observer - d'en bas - lors de mon précédent voyage, pas très loin de la grotte du Molblin solitaire.

Soudain, un violent choc électrique parcourit mon corps, et je tombai tête la première [-1/2 ; 3,25/5,5]. Après m'être remis de l'électrisation, je pus me rendre compte en me rasseyant que ce que j'avais pris pour une innocente flaque bleue était en fait une espèce particulièrement dangereuse de Blobs. La créature préparait un nouveau bond. Ayant suffisament de connaissances sur l'électricité pour ne pas employer ma technique habituelle contre ce genre d'ennemis, c'est-à-dire les laisser s'empaler sur ma lame, je plongeai en sa direction. Le monstre passa au-dessus de moi, et moi au-dessous de lui. Je me relevai aussi rapidement que le peut un Goron, pour voir le Blob Bleu de nouveau prêt à attaquer. Je brandissai mon bouclier en sa direction, confiant ; le Blob le percuta de pleine face. L'attaque électrique fut presque intégralement absorbée par ma protection, et je ne ressentis que quelques picotements ; mais la résistance électrique du bois mort a un prix que les aventuriers ont trop souvent tendance à oublier. Au moment de l'impact, le Blob ne touchait pas le sol. Faute de meilleur choix, l'électricité parcourut donc mon bouclier... qui, incapable d'évacuer cette électricité, s'enflamma d'un coup. En plus de me brûler la main [-1/4 ; 3/5,5], j'avais perdu un moyen de protection bien utile ! Le Blob Bleu, lui, paraissait s'être remis de la collision ; mais il n'avait pas encore recommencé à produire de l'électricité. J'en profitai pour lui planter ma lame dans son corps gélatineux ; rien n'y fit, mon ennemi se transforma instantanément en flaque. J'eus alors une idée toute simple pour le battre. Je foncai en direction du ponton ; mon ennemi me poursuivait avec de petits bonds. Arrivé pile au milieu, j'y plantai l'épée récupérée après mon combat contre les Blins entre deux planches de bois, et je me placai tranquilement juste au-dessus. Sans se douter de quoi que ce soit, le Blob électrifié sauta vers moi ; je fis un bond en arrière, et parvins à me réceptionner assez correctement. Le Blob s'était adapté sans grand mal à la forme de l'épée... avec un sourire narquois, je le tranchai en deux au moment où il s'attendait le moins, puis le réduisit soigneusement en morceaux pour éviter qu'il ne se reconstitue.

L'épée était en métal ; le poteau qu'elle touchait était en métal. Le courant électrique parcourant Blob avait une voie royale pour rejoindre la terre... une voie infiniment plus conductrice qu'un pauvre Goron. A ces moments-là, je ne regrette pas le temps passé à Mercantîle à m'instruire, pendant que mes employés faisaient marcher la boutique ! Il ne me reste sans doute plus beaucoup de chemin à faire... mais je devrais me dépêcher maintenant. Le soir approche.


Monstre : Blob Bleu
Expérience : 70
Rubis : 60
Butin : Gelée bleue

Accepté


Dernière édition par le Ven 23 Fév - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Ven 23 Fév - 15:46

Enfin, j'avais atteint mon premier objectif ! Le campement Molblin s'étendait juste au-dessous de moi. Collé à l'est au flanc du volcan et protégé au nord, à l'est et au sud par un rempart de bois en forme de demi-cercle, il était constitué de huttes primitives.

Je repérai rapidement le chef de la tribu. C'était le plus gros, le plus fort et le plus agressif. Il portait sur lui différents trophées, depuis un colier en tibias de Blins jusqu'à une tête de Hylien à moitié décomposée pendant à sa ceinture. Il barissait des ordres partout où il passait, et les autres Molblins paraissaient particulièrement pressés de lui obéir.

L'entrée du village paraissait démesurément surveillée : pas moins de douze gardes Molblins l'entourait, et une dizaine d'autres patrouillaient en permanence autour du village. Je dois reconnaître que j'ai été flatté de la crainte que je croyais inspirer à ces Molblins, qui semblait tant craindre que je pénètre dans l'enceinte de leur village.

Quelques heures passèrent. La nuit était tombée, et le chef était depuis longtemps dans sa cabane en bois recouverte de peaux, la plus grande du village, placée à quelques mètres seulement de la paroi de laquelle je les espionnais. Le village n'était plus éclairée que par quelques feux. Mais ce fut suffisant pour que je remarque quelque chose d'étrange : tous les Molblins paraissaient sortir du village de toute urgence. C'était maintenant ou jamais.

J'accrochai solidement ma corde à un piton rocheux, puis je fis tomber l'autre extrémité en contrebas. Je m'agrippai à la corde, puis, avec une forte appréhension, je me laissai glisser. Je touchai terre quinze mètres plus bas. Grâce à la corde, j'ai pu freiner ma chute ; mais une trace rouge et brûlante était apparue sur la paume de chacune des mains, aux endroits où je tenais la corde [-1/4 ; 2,75/5,5].

Me voilà enfin en plein coeur du village Molblin ! A leur tour de payer, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Ven 23 Fév - 19:48

Le village Molblin était quasiment désert, et la nuit noire me rend difficilement repérable. Au loin, des cris de Molblin retentissaient ; que pouvaient bien faire les monstres sortis de leur village ? Les trois seuls qui paraissaient rester ici étaient le chef, et deux gardes qui surveillaient l'entrée de sa hutte. Je décidai d'en isoler un, avant de combattre l'autre. Je me mis une dixaine de mètres à droite de la cabane du chef, je posai ma lanterne sur une caisse et je l'allumai, bien en vue des gardes ; je voulais qu'ils voient la lumière, mais pas son propriétaire. Après une brève discussion dans leur langage, un des gardes partit voir l'origine de ce phénomène. Je repris aussitôt ma lampe, allai quelques mètres plus loin et refis le même manège une deuxième, puis une troisième fois, éloignant le Molblin de son compagnon. Enfin, je consentis à lui sauter dessus.

Mon épée se planta dans sa poitrine. Mon adversaire se joignit aussitôt au choeur de hurlements que l'on entendait en arrière-fond. Il rentra aussitôt dans une rage meurtrière incroyable, même pour un Molblin. Tenant sa lance d'une main, il me saisit à la gorge de l'autre, et me projeta contre un mur en bois que je percutai tête la première [-1 ; 1,75/5,5]. Totalement sonné par le choc, au bord de l'établissement, il fonca en ma direction, pointe de sa lance vers le bas, une écume teintée de sang à la bouche. Au dernier moment, je donnai un coup de brassard sur le côté gauche de la lance, ce qui eut pour effet de détourner l'arme de moi. Elle vint se planter dans le mur en bois, quelques centimètres sur ma droite. Je me relevai, encore un peu sonné par le choc, et surtout avec une sévère fêlure au crâne. Le Molblin retira d'un coup sec sa lance du mur. Il tenta de m'asséner un coup horizontal avec le bois de sa lance, mais je parvins à me baisser. De nouveau redressé, j'entaillai profondément le ventre de mon ennemi, ce qui ne fit qu'accentuer sa fantastique fureur. Je dus reculer pour éviter une attaque. Le Moblin leva sa lance, pointe vers le sol, puis se mit à la rabaisser et la relever frénétiquement. Il voulait s'attaquer directement à ma tête, et d'une façon que je ne pourrai pas détourner avec mon brassard ou mon épée... tout en reculant et en faisant des pas de côté pour éviter ses attaques, je pris une bombe, et l'allumai en la cachant derrière mon dos. Après quelques secondes, je la lancai en direction du monstre ; il la remarqua à peine et continua à avancer vers moi. Deux secondes plus tard, elle explosait, et l'effet de souffle renversa mon Molblin. Il tomba au sol, face contre terre et le crâne à une vingtaine de centimètres de mes jambes. Mon épée vint mettre fin à sa folie sanguinaire.

Les cris des autres Molblins s'étaient encore accentuées ; je ne m'y connaissais pas assez en la matière pour savoir si il s'agissait de cris de fureur, de joie, de peur ou de souffrance, mais j'avais deviné qu'il se passait quelque chose... d'inhabituel. Je repartis du côté de la maison du chef.


Monstre : 1 Molblin (ça vous manquait, non ? What a Face )
Expérience : 100
Rubis : 150
Butin : Aucun

Accepté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Dim 25 Fév - 14:27

Une fois revenu devant la hutte de ma cible, je vis que le second garde jetait des regards paniqués autour de lui, bougeant de temps en temps sa lance dans toutes les directions ; et c'est la première fois que j'ai l'occasion de voir un Molblin trembler. Il faut pourtant que je parvienne à l'éloigner de son poste... sinon, il avertirait sans doute son chef, et je me retrouverais en bien mauvaise posture. En fait, l'idéal serait de le terroriser...

Je retournai auprès du cadavre de l'autre garde. Avec dégoût, je le décapitai et plantai sa tête au bout de sa lance. Ainsi armé, je retournai près de la maison, et lancai le trophée en direction du garde. Voyant de quoi il s'agissait, le Molblin poussa un hurlement qui devait correspondre à un cri strident pour un monstre de son espèce, et prit les jambes à son coup. Je le poursuivis. Mais quelques secondes plus tard, le chef ouvrit avec fracas la porte, une grande épée à la main, et m'aperçut.

Je pris à mon tour la fuite, à travers le campement. Deux Molblins étaient désormais dans le village, et ils vaudrait mieux que je les tuent avant qu'eux-même se retrouvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Dim 25 Fév - 15:18

Après une minute de recherche, j'arrivai au détour d'une maison en face du second garde. Chacun eut un sursaut de surprise en voyant son ennemi juste devant lui. Le Molblin parut hésiter à fuir, mais il décida finalement de me charger.

Avant qu'il ne commence à foncer sur moi, je sortis un missile teigneux de mon sac et je le posai au sol, dirigé vers lui. Mon assaillant s'arrêta dans sa course au dernier moment, et repartit en arrière, affolé. Je partis contourner la maison, pendant que le missile explosait en vain. Je retrouvai mon ennemi, de dos cette fois. Je foncai vers lui ; mais il se retourna soudainement, et un coup de lanterne dans la tête vint stopper mon attaque [-1/2 ; 1,25/5,5]. Le Molblin tenta de me frapper avec sa lance, mais je parai le coup avec mon brassard, dont je lui fis goûter l'acier (assaisonné de son propre sang et de quelques dents cassées) quelques secondes plus tard. Malheureusement, il réussit à se protéger de mon coup d'épée avec sa lance. Lâchant sa lanterne et saisissant son arme des deux mains, il fit une attaque circulaire. Mon épée et mon brassard vinrent tous deux bloquer cette attaque ; je n'eus aucun mal, mais le choc me fit partir à la renverse et je tombai sur le dos. Quant au Molblin, il fut emporté par sa propre attaque, et tourna encore trois ou quatre fois autour de lui-même avant de se rétablir, totalement étourdi. Saisissant mon Médaillon des Secousses, je fis trembler la terre sous ses pieds {-10 ; 20/50}. Il fut déséquilibré, mais parvint à se retenir de tomber en plantant sa lance dans le sol. Je me relevai, et mon ennemi se redressa à l'aide de son arme. Il m'attaqua de toute l'allonge que lui permettait sa lance ; j'esquivai et en profitai pour le charger, et lui planter mon épée dans son ventre. Un coup de poing me fit lâcher prise [-1/4 ; 1/5,5] ; mais le mal était fait. Le Molblin tenta à nouveau de m'attaquer avec sa lance, j'esquivai de nouveau pour enfoncer encore plus profondément mon épée, qui était restée plantée dans mon ennemi. La lame disparut intégralement dans le ventre du monstre ; puis je la retirai. Le monstre tomba sur le sol, vaincu, et je mis fin à ses souffrances.

Il ne me reste maintenant plus qu'à retrouver le chef... de préférence avant qu'il ne me retrouve. Je me demande ce que font les autres Molblins. Il me semble que leurs cris se sont estompés depuis quelque temps.


Monstre : 1 Molblin
Expérience : 100
Rubis : 150
Butin : Aucun

Accepté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Dim 25 Fév - 19:46

Il est l'heure de me préparer pour un combat difficile. Je pris le flacon contenant une fée et dévissai son bouchon. Elle guérit mes blessures et m'insuffla une énergie nouvelle, avant de partir. Soudain, à ma gauche, une lueur était apparue. La lueur d'une lanterne de Molblin.

"TOIIIIIII", beugla le chef.

Je déviai sa lame à l'aide de la mienne. J'avais rapidement compris que je ne pourrai pas bloquer l'attaque. Le chef paraissait d'une puissance redoutable, était en train de charger, et tenait une épée d'une qualité exceptionnelle... Il ne se laissa pas abattre, et attaqua de nouveau ; cette fois-ci, je parai dans un grand fracas de métal qui s'entrechoque. Mais le Molblin avait l'air d'avoir quelque chose à dire :

"_ C'EST EUX QUI T'ONT ENVOYE HEIN ? CA SERT A RIEN DE NOUS TUER, IL EST PARTI, ON LE PROTEGE PAS ! PRENEZ LUI, LAISSEZ-NOUS TRANQUILLE ! ON VOUS A RIEN FAIT NOUS !
_ Tu n'es pas le chef de ce village ? Demandai-je, ironique. Pourtant, tu vis dans la plus grande cabane, tu hurles tes ordres, tu restes chez toi en placant deux gardes alors que tout le reste de ton peuple est parti ailleurs, et tu es couvert de trophées. Je ne pense pas me tromper de cible !
_ JE SUIS LE CHEF ! MAIS C'EST PAS MOI ! IL EST PARTI CELUI QUE VOUS CHERCHEZ ! ON L'A BANNI ! S'entêta-t-il. TUEZ-LE, LAISSEZ-NOUS !"

Pour toute réponse, je l'attaquai. Il para mon coup avec sa grande lame, et m'asséna un coup de poing [-1/2 ; 5/5,5]. Je réussis à rester sur mes deux jambes, mais j'eus bien du mal à parer sa contre-attaque avec mon brassard. Je tentai un coup d'épée horizontal, visant le flanc gauche du monstre, mais sa lame vint rencontrer la mienne. Cependant, je réussis à profiter de ce moment pour lui flanquer un coup de brassard dans la mâchoire. Mon ennemi était enfin vulnérable, et je sautai sur l'occasion pour lui infliger une profonde entaille au niveau de la poitrine. Il souleva alors de nouveau son épée au-dessus de sa tête. Je reculai aussi vite que je pouvai ; la lame s'abattit et m'entailla à mon tour, au ventre cette fois-ci [-1 ; 4/5,5]. Cependant, sa blessure avait l'air plus de nature à gêner ses mouvements que la mienne ; bien que moins nette, elle était plus profonde, et saignait plus abondamment. Après cette prise de risque mutuelle, nous commençâmes un duel à l'escrime plus prudent ; mon ennemi prit tout d'abord l'avantage, et faillit plusieurs fois m'atteindre, mais au fur et à mesure que le combat avançait, il paraissait évident que le Molblin s'affaiblissait beaucoup plus vite que moi. Ses mouvements se faisaient de plus en plus lent, et finalement je parvins à briser sa défense, après dix minutes de combat acharné. Ma lame vint se ficher dans son ventre ; il tomba à genoux, puis s'effondra au sol.

"Pas ici... on a rien fait... c'est que lui qui est rentré dans votre fichu trou dans la montagne...". Ce furent ses derniers mots, avant que mon épée ne vint lui transpercer le coeur. Je ne préférai alors pas cogiter sur les propos du chef, bien qu'ils m'avaient étonné. Je m'emparai de son épée ; une arme magnifique, d'une facture exceptionnelle. Elle devait provenir des temps anciens, pour être d'une telle qualité ; pourtant, elle n'était absolument pas abîmée, ni même rouillée ! Aucun peuple actuel ne forge de lames pareilles... Je me dirigeai vers la sortie du village, ma nouvelle arme entre les mains.


Monstre : 1 Molblin
Expérience : 100
Rubis : 150
Butin : Epée Biggoron

T'es méchant, il t'avais pourtant dit que ce n'était pas lui, pour la peine : Refu... non j'Accepte quand même What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Lun 26 Fév - 20:43

Je n'avais même pas franchi la sortie du campement, que la lueur de ma lanterne, accrochée à mon pagne tandis que je tenais mon arme des deux mains, éclaira deux Sakdoss devant moi. Que fichaient-ils ici, je n'en savais pour le moment rien ; mais j'avais une occasion parfaite de tester ma nouvelle lame. Après de si difficiles épreuves, un petit combat contre des squelettes aussi fragiles que crétins, ça ne se se refuse pas !

J'assénai un puissant coup horizontal au Sakdoss de gauche. Il para le coup avec son avant-bras, qui fut mi-découpé, mi-brisé par le coup ; en tout cas, il fut cassé en deux morceaux, et je n'ai pas eu à m'en plaindre ! A côté, le second squelette leva une main, puis l'abaissa en ma direction ; mais ses griffes virent se briser sur mon brassard. Puis il tenta une nouvelle attaque, que j'esquivai d'un simple pas chassé. Mais je ne pus éviter la griffure du premier Sakdoss, qui ne paraissait pas plus déconcerté que cela d'avoir perdu son bras gauche, et qui me laissa trois estafilades sur le torse [-1/2 ; 3,5/5,5]. Ma réponse fut radicale et, d'un coup vertical, ma lame vint lui trancher en deux son crâne jusqu'au niveau du nez ; sa colonne vertébrale se brisa, et avec elle le squelette tout entier. Je relevai mon épée, pour parer avec sa lame l'attaque du second monstre. Il tenta aussitôt une attaque surprise avec son autre griffe, mais je relâchai ma main droite de mon épée, et mon brassard vint lui briser la main. Je l'attaquai au niveau du bas de la colonne vertébrale, juste au-dessous du bassin ; il sacrifia un bras pour parer, mais je réarmai aussitôt mon coup et assénai une nouvelle attaque au même endroit. Cette fois-ci, il n'y eut rien pour s'interposer, et le squelette fut littéralement brisé en deux morceaux, l'un comprenant le bassin et les jambes, et qui était inerte dès le choc, et l'autre constitué de tout le haut du corps et qu'il me fallut casser encore en quelques morceaux pour neutraliser complètement.

Je sortis du village, pour voir enfin à l'oeuvre le reste des Molblins. Une grande partie de la tribu embarquait ou était déjà à bord d'embarcations de fortune. J'éprouvai un sentiment de fierté et de contentement à la vision de la débandade de mes ennemis ; mais je commençais ENFIN par me demander si j'étais la cause de toute cette agitation. Comment les Molblins auraient-ils pu apprendre si vite la mort de leur chef, alors qu'ils étaient sortis du village ? Que faisaient des Sakdoss à quelques mètres devant l'entrée du village ? J'aurai bientôt ma réponse, et il faut dire qu'elle m'aura quelque peu descendu de mon piédestal...


Monstre : 2 Sakdoss
Expérience : 60
Rubis : 60
Butin : Aucun

T'es dangereux avec cette épée, accepté Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Lun 26 Fév - 22:59

Je finis enfin par regarder à ma gauche... j'y vis d'autres Molblins, visiblement engagés dans un combat sans espoir... de plus en plus fuyaient pour prendre à leur tour le large, loin de notre île. Je m'intéressai alors à l'identité de leurs ennemis : un véritable bataillon de monstres morts-vivants. D'innombrables Sakdoss entouraient les combattants porçins ; les Effrois poussaient leurs cris insoutenables avant de vapiriser un Molblin ; quelques Stalfos dévastaient sans pitié les rangs ennemis.

Un hurlement d'Effroi me figea. L'un de ces monstrueux cadavres ambulants s'était détaché du lot, et s'approchait désormais de moi, lentement. Quand il plongea sur moi, je ne pus pas faire grand-chose... Il s'accrocha à mon cou, et commença son odieuse attaque [-1 ; 2,5/5,5]. Au bout de quelques secondes, je repris enfin le contrôle de mes mouvements ; je plantai le zombie dans mon épée et le décrochai de moi d'un coup sec. Il tomba sur le sol, mais je ne me faisais pas d'illusions : il n'est pas vaincu. Il se releva rapidement, et je dus me boucher les oreilles pour éviter de me faire une nouvelle fois paralyser. Une fois son cri terminé, je repris ma charge et le tailladai trois fois, lui tranchant un bras, et lui infligeant deux blessures au torse qui auraient été mortelles sur le coup si il avait été un être vivant. Mais l'Effroi était encore debout... pire, il s'apprêtait à pousser son cri, et j'étais trop près pour étouffer ce dernier en me bouchant les oreilles. Dans la seconde de temps qui me restait, je saisis dans ma main mon Médaillon des Flammes. Le mort-vivant cria, et mon corps se figea de nouveau. Il se jeta de nouveau sur moi ; mais à cet instant, une flamme vint lui faire lâcher sa prise. Cela le distraya... quelques secondes, puis il tenta de nouveau de m'attaquer. Je le vis de nouveau approcher sa monstrueuse tête... mais les effets du cri s'estompaient. Aussi vite que je le pouvais, je lâchai le médaillon, saisis de nouveau mon épée des deux mains, et décapitai l'Effroi.

Ce n'était pas moi qui ai causé ce chaos chez les Molblins... comment ai-je pu le penser un instant... C'est toute une armée de morts-vivants qui s'opposait à eux. Par un sinistre coup de chance, je suis arrivé au moment où ces monstres venaient les tuer jusqu'au dernier, et j'ai tué leur chef en croyant stupidement que j'allais être un héros ! Désormais, il fallait que je trouve un moyen d'arrêter cette vague destructrice... avant qu'elle n'atteigne mon village.


Monstre : 1 Effroi
Expérience : 145
Rubis : 80
Butin : Aucun

Arrète d'enchaîner les combats ... Suspect
C'est pas très long par rapport à ce que tu fait parfois mais pour un effroi c'est dur d'avoir des idées donc j'accepte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Jeu 1 Mar - 21:31

Le chef des Molblins a dit que celui que cherchaient les envahisseurs avait été chassé du village... Or, j'avais justement rencontré et combattu un Molblin solitaire, qui vivait dans une grotte près d'ici ! Serait-ce lui que pourchassent les morts-vivants, en détruisant aveuglément tout sur leur passage, y compris le village qui avait pourtant pris la précaution de le bannir ? Ce serait une sacrée coïncidence... mais c'était mon seul espoir à ce moment, et la seule piste que j'avais. Je me précipitai en direction du sud... mais en plein milieu du chemin, je vis surgir du sol un Esprit, probablement réveillé par le chaos que provoquent ses congénères.

Agacé, fatigué, angoissé, je n'avais pas envie de perdre autant de temps sur un combat de ce genre... malheureusement, il faut s'attendre à de nombreuses crises de nerfs quand l'on affronte un Esprit. Lorsqu'il vit que je l'attaquais, le spectre disparut instantanément, et je tranchai de l'air, avant de me prendre un bon coup de lanterne sur le crâne [-1/2 ; 2/5,5]. Pendant que j'étais sonné, l'Esprit reprit forme, comme pour se moquer de moi, avant de redevenir à nouveau invisible en voyant que je reprenais mes esprits. De nouveau, il m'attaqua. Mais cette fois-ci j'avais prévu le coup. J'essayai de le désarmer d'un coup de brassard sur sa lanterne. Je crus un moment que ma technique avait marché, avant de me rendre compte que la lanterne faisait partie intégrante du monstre ; en voulant le désarmer, je l'avais simplement propulsé alors même qu'il était intangible. Il réapparut de nouveau, mais cette fois-ci j'étais prêt à attaquer, et je transpercai de ma lame l'Esprit. Je crus l'avoir vaincu, mais il recula le long de ma lame, avant de disparaître à nouveau en une pirouette. Il commença alors à s'acharner sur moi, et à me donner des coups de torches de tous les côtés ; un seul de ses coups aboutit et me frappa au bras, ce qui m'aurait désarmé si ma nouvelle arme ne se maniait pas à deux mains [-1/4 ; 1,75/5,5]. Enfin, l'Esprit réapparaissait pour la dernière fois, et je mis fin à son existence contre-nature.

J'arrivai enfin à mon objectif. Le Molblin gisait toujours à terre. Je ne sus pas très bien quoi en faire... finalement, je me dis que, si c'était bien après lui qu'en avaient les monstres, il me suffirait d'apporter la preuve de sa mort pour les satisfaire. Je décapitai son cadavre d'un coup d'épée, et je m'emparai de sa tête, avant de retourner en direction de ce qui fut le campement des Molblins.


Monstre : 1 Esprit
Expérience : 60
Rubis : 30
Butin : Aucun


C'était le dernier combat What a Face et il est accepté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murdin
Goron anorexique [V.I.P]
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Vie:
650/650  (650/650)
Rubis verts: 2120

MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   Sam 3 Mar - 22:53

Me voila de retour devant le village Molblin. Devant moi, un bataillon informe et épars de Sakdoss et de Stalfos, d'Effrois et d'Esprits. Il faut que ça marche... je brandis la tête du Molblin banni en leur direction.

Aussitôt, tous se figèrent, et je ne pus échapper un soupir de soulagement... jusqu'à ce qu'un Stalfos commence à s'approcher de moi. La peur me fit lâcher la tête, qui tomba sur le sol tandis que je reculais précipitemment sur le sol. Arrivé au niveau de l'objet, il se baissa pour le ramasser. Comme si je n'étais pas assez effrayé, une voix d'outre-tombe retentit alors.

"Vois ce qui arrive à ceux qui osent s'aventurer dans les profondeurs de la montagne. Cette pitoyable créature est entrée dans un passage que nous avions pourtant surveillé ; les avertissements ne l'ont pas fait reculer, et tous les siens ont eu à pâtir de son irresponsabilité. Sache donc que, si toi ou un de tes compagnons s'aventure trop profondément dans notre territoire, il sera condamné à mourir ; et nous obtiendrons sa mort, même si il faut pour cela éradiquer tout ce qui vit sur la surface. Ne creusez pas trop profondément, et ne pénétrez pas dans les grottes que nous habitons, et nous cohabiterons en paix. Adieu"

Les morts-vivants repartirent lentement vers le nord, d'où ils étaient venus. Quant à moi, je repartis dans mon village. J'avais obtenu ce que je voulais, le départ des Molblins ; je suis sain et sauf, et j'ai même éviter un nouveau grand danger. Mais mon état d'esprit n'était pas à la réjouissance...


Fin de la quête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête du campement Molblin [seul]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête du campement Molblin [seul]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] Seul l'avenir le prouvera...
» 1 seul voyant vert + livebox
» [RP] tente d'hopital de campagne du campement mont aiguille
» Ne me laisser pas seul la nuit...
» IP a changé tout seul !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Épopée de l'ombre :: Le Monde :: Les Quêtes-
Sauter vers: